Collection-Piollet

Les artistes


Les maquettistes dont les dessins de la Collection Piollet sont issus , étaient des artistes à part entière. Ils avaient tous fait une école d’art graphique et bon nombre exposait dans les grands salons européens . Cela explique leur talent et pourquoi ils nous ont laissé des œuvres aussi diverses et accomplies. Il est difficile de trouver des renseignements sur tous les dessinateurs car ils n’avaient pas forcément la renommée d’un Erté ou d’un Doumergue, malgré une production souvent prolifère.
La Collection Piollet provient essentiellement de l’atelier du costumier Max Weldy.
Max Weldy , qui a fondé sa maison en 1918 au 18 rue Saulnier à côté des Folies Bergère, a su sélectionner les meilleurs dessinateurs européens.
Il devient alors le principal costumier sur les scènes parisiennes à la place de la Maison Pascaud et atteint rapidement un niveau international. Il travaille principalement pour les Folies Bergère de 1919 à 1937 mais aussi pour le monde entier jusqu’à Bombay, Calcutta, Shanghai,Hong kong,Oslo, Londres, Madrid, Buenos Aires,aux USA etc…Cela représente près d’1 million et demi de costumes par an ! Son idée était d’obtenir les droits pour reproduire plusieurs costumes à partir du même dessin. Les dessinateurs appréciaient cette démarche car ils touchaient des droits d’auteurs sur des costumes qui circulaient dans le monde entier. A l’approche de la guerre, Weldy, apparemment d’origine juive, part en Floride où il ouvre une nouvelle maison (1939). Il travaille surtout pour les grands cirques américains. Il se retire en 1970 et décède quelques années plus tard.

Le plus célèbre dessinateur de notre Collection est Erté ou Romain de Tirtoff. Après son passage chez Poiret il travaille pour le maison Rasimi de 1916 à 1919 puis pour Max Weldy , qui lui donne la possibilité de créer des costumes et décors pour les Folies Bergère entre 1919 et 1935 ainsi qu’une ouverture à Broadway. L’influence de Weldy sur la carrière d’Erté a été déterminante à Paris comme à New York.

Erté Edouard Halouze
Jean Aumond Joseph Kuhn-Régnier
George Barbier Jean le Seyeux
Charles Bétout Alberto Lorenzi
Umberto Brunelleschi Marco Montedoro
Jenny Carré René Ranson
Louis Curti Paul Seltenhammer
Ladislas Czettel Alec Shanks
L. Dany Barry Joop Geesink
Endré Dolly Tree
Borge Fischer Hugh Willoughby
Charles Gesmar Freddy Wittop
Macha Prochaska Revolg
Ernst Stern Olga Wivdenko
Felix de Gray José de Zamora
Michel Gyarmathy ZIG
Alexandre Zinoview Autres dessinateurs


Erté Erté, par son génie slave et inspiré par les miniatures perses et indiennes du XVIème siècle a eu un rôle déterminant sur le style des costumes de théâtre mais aussi sur le style Art déco. On estime son œuvre de dessins à environ 25 000. Erté est mort en 1990 à l’âge de 98 ans après une longue et prestigieuse carrière internationale.Remonter
Jean Aumond Jean Aumond (français-actif de 1919 à 1965) Considéré comme l’un des plus brillants et productifs maquettistes du music-hall parisien, Jean Aumond a dessiné pour tous les plus grands théâtres : le Casino de Paris, le Concert Mayol , le Bataclan, les Ambassadeurs, le Marigny, les Folies Bergère ou encore le Palace.Remonter
George Barbier George Barbier (français-1882-1932) Très inspiré par les ballets russes George Barbier commence sa carrière en 1913 en illustrant des livres sur les danseurs des Ballets Russes de Diaghilev : Nijinsky et Karsavina. Comme Erté, il est considéré comme l’un des fondateurs de l’Art Déco. Il a également travaillé avec de grands couturiers tels que Worth, Lanvin et Poiret. Il a dessiné pour de nombreux théâtres parisiens ainsi que pour le cinéma.Remonter
Charles Bétout Charles Bétout fut actif de 1898 à 1942. C’était le principal dessinateur de la Comédie Française de 1919 à 1939. Il créait aussi les costumes de grands opéras et de films historiques et était réputé pour ses costumes des XVII et XVIIIème siècles. Il lui arrivait de dessiner pour le music-hall et plus spécialement pour les Folies Bergère de 1925 à 1931.Remonter
Umberto Brunelleschi Umberto Brunelleschi (1879-1949) Peintre de formation il lui arrivait d’illustrer des livres et des périodiques .Il a travaillé pour le Bataclan de 1914 à 1922, puis pour les Folies Bergère de 1923 à 1936 ainsi que pour la Scala de Milan. Après la guerre on raconte qu’il a perdu son style et s’est consacré à l’illustration d’éditions érotiques.Remonter
Raymond Fost
Maquette de Fost
Jenny Carré (1902-1945), baignée dans le monde du spectacle puisque née d’un père directeur de théâtre et d’une mère cantatrice, a commencé à l’âge de 17 ans .De 1919 à 1928 elle dessinait pour la Gaîté Lyrique puis pour de nombreux théâtres comme le Concert Mayol, le Palace, le Casino de Paris. Avec son partenaire Raymond Fost ils étaient considérés parmi les plus appréciés des années 30. Jenny Carré a aussi travaillé pour les Ziegfeld Follies de New-York, le London Palladium et plusieurs studios cinématographiques. On estime à 32 000 le nombre de dessins qu’elle aurait réalisés. Remonter
Louis Curti Louis Curti (né en Angleterre et actif de 1926 à 1949) a travaillé pour la plupart des grands music-halls parisiens notamment le Palace, le Casino de Paris,les Folies Bergère, le Châtelet. Après son retour à Londres il a travaillé pour le London Hippodrome, l’Apollo,le Picadilly , le London Palladium et le Prince de Wales.Remonter
Ladislas Czettel Ladislas Czettel (d’origine hongroise-1904-1949) fut l’élève de Baskt et collaborateur de Poiret. Czettel a travaillé pour plusieurs théâtres européens mais aussi pour les Folies Bergère et le Palace. Sa particularité était de créer en 3 minutes des costumes directement sur les modèles. Dès les prémices de la guerre il part aux USA où il travaille pour MGM, The Metropolitan Opera, des théâtres de Broadway et les cirques Barnum.Remonter
L. Dany Barry L. Dany Barry (français- 19.. ?-1937) travaille pour les revues des Folies Bergère de 1930 à 1934, et pour le Concert Mayol en 1935. Il décède brusquement en 1937, à l’issue de son temps de service militaire. Il signe ses dessins de son prénom : Dany.Remonter
Joop Geesink Joop Geesink (hollandais- 1913-1980)Remonter
Endré Endré (italien- 1905-1993), de mère russe et de père italien, arrive à Paris après la révolution soviétique. Il travaille alors pour les Folies Bergère et quelques autres théâtres. La fortune familiale ayant été anéantie par le crash de Wall Street il dut mener une vie quelque peu aventureuse par la suite. Il a enseigné diverses disciplines spirituelles à Milan, Mexico puis Los Angeles où il devient gourou et crée sa propre école. Remonter
Borge Fischer Borge Fischer (danois- 1903-actif jusqu’à 1936) passe son enfance à Boston (USA) où sa famille s’est installée. De 1927 à 1935, il a réalisé des costumes pour plusieurs revues des Folies Bergère et quelques autres théâtres. Ses derniers dessins connus sont datés de 1936.Remonter
Charles Gesmar Charles Gesmar, dont la carrière fut écourtée par sa mort prématurée à l’âge de 28 ans, a dessiné pour les Folies Bergère mais aussi pour plusieurs autres théâtres comme le Bataclan, le Marigny, le Casino de Paris. Il fut dessinateur en chef de l’Olympia et surtout le dessinateur attitré de Mistinguett qui s’en occupait comme son propre fils.Remonter
Félix de Gray Félix de Gray (français-1889-actif jusqu’en 1932) a surtout travaillé pour les folies Bergère et quelques autres théâtres tout en illustrant les revues de maisons d’éditions à Paris et Londres.Remonter
Michel Gyarmathy Michel Gyarmathy (hongrois- 1908-1996) : 58 ans de carrière ininterrompue, un record ! Il a commencé son activité en 1934 puis en 1936 il devient l’unique dessinateur des Folies Bergère et son directeur en 1946. Avec Gesmar et Le Seyeux, il fait partie des artistes qui concevaient les revues dans leur intégralité. Il a créé plusieurs systèmes pour les effets de plateau qui ont servi à de nombreux théâtres. Remonter
Edouard Halouze Edouard Halouze (français-1895-1958) a été reconnu pour avoir introduit l’idée du cubisme dans les costumes et la mode et pour avoir contribué à l’élaboration du style 1925. Il a travaillé pour bon nombre de music-halls de 1922 à 1931 et illustré des revues notamment de mode. Il fut redécouvert avec la réhabilitation de l’Art déco à la fin des années 60. Remonter
Joseph Kuhn-Régnier Joseph Kuhn-Régnier (français-1873-1940) a fait l’école des Beaux-Arts et devient membre de la société du Salon d’automne et des dessinateurs humoristiques. Il a illustré des livres pour enfants et fait la promotion des arts graphiques, notamment en participant à une publicité pour la crème de beauté Floréine. Il a aussi été l’un des professeurs de Jenny Carré.Remonter
Jean le Seyeux Jean le Seyeux (français-1894-1957) commence par dessiner en 1920 pour le Bataclan, puis pour les revues Rip, le concert Mayol et les Folies Bergère. En 1921 il travaille pour le Casino de Paris jusqu’en 29 où il crée aussi des revues. Il dessine souvent pour Marigny puis retourne aux Folies de 32 à 34. En 37, quand les premiers signes de la guerre se font sentir, il part pour New-York où il travaille au Earl Carroll’s Hollywood Theatre, au Monte Proser’s et en tant que directeur artistique à Broadway. Il rentre à Paris au début des années 50. A l’instar de Gesmar ou de Gyarmathy il procédait souvent à l’élaboration d’une revue.Remonter
Alberto Lorenzi Alberto Lorenzi (italien-1880-1964) plutôt dessinateur d’affiches, il expose ses œuvres au Salon des Humoristes, au Salon d’Automne et à celui des Indépendants. Il travaille pour les Folies Bergère. Il illustre de façon élégante et sophistiquée les revues de mode les plus renommées et des périodiques humoristiques, tout autant que des livres très sérieux. Après les années 30 il s’adonne uniquement à la peinture.Remonter
Marco Montedoro Marco Montedoro (italien- 1887-1947) était considéré comme un enfant prodige. Issu d’une famille de musiciens, il est envoyé à Paris à l’adolescence parfaire son apprentissage du dessin et de la peinture. Il travaille quelques temps à Paris puis en 1913 devient directeur artistique du Metropole à Berlin. Pendant la 1ère guerre mondiale il retourne en Italie où il fait des affiches pour le cinéma et le théâtre. Il revient à Paris en 1923 et dessine pour le Palace, les Ambassadeurs, le Moulin Rouge et les Folies Bergère. Il travaille aussi en Pologne, Berlin, Londres et St.Petersbourg. Au début des années 30 il part à New-York et dessine pour le Shuberts, puis de 32 à 47 en collaboration avec Vincente Minelli il devient dessinateur au Radio City Music-hall.Remonter
Macha Prochaska Macha Prochaska (russe- active à Paris en 1936-1937) dessine pour la revue des Folies Bergère de 1936, et pour les revues du Châtelet en 1936-1937.Remonter
Revolg anglais ?- actif entre 1936 et 1942) dessine pour la revue des Folies Bergère de 1936, puis pour le Palladium de Londres en 1937 et le Casino de Paris en 1942.Remonter
René Ranson René Ranson (français-1888-1977) est considéré somme l’un des plus grands héritiers des ballets russes. Il travaille pour les Folies Bergère de 1924 à 1932, ainsi que pour une pléthore d’autres théâtres (Opéra, Châtelet, Opéra-comique… ) européens et américains, mais aussi pour plusieurs studios de cinéma (Paramount,Fox, Pathé…) Membre du Club des Cent, pour lequel il dessinait les menus, il participait aussi au Bal de l’Opéra et au Bal des Quat’z’arts et fut l’un des fondateurs du Montmartre des artistes. Pendant la résistance il dessinait pour la presse de la Résistance dont il faisait partie.Remonter
Paul Seltenhammer Paul Seltenhammer (autrichien-1903-1973) étudie les arts appliqués à l’université de Vienne et commence sa carrière dans des théâtres locaux. En 1928 il arrive à Paris et travaille pour les Folies Bergère de 29 à 34.Aux premiers signes de la guerre il retourne en Autriche puis part en Allemagne où il continue sa carrière de dessinateur. Pendant les années 50 et 60 il crée principalement des costumes pour des studios de film et de télévision.Remonter
Alec Shanks Alec Shanks (anglais-1904-1987) commence par travailler au Royal théâtre de Birmingham puis arrive à Paris où il dessine pour le Moulin rouge en 1926. Il collabore d’abord avec Erté puis travaille en free lance pour Max Weldy en créant des costumes pour les Folies Bergère (29 à 32). C’est lui qui a redessiné l’intérieur du théâtre ce qui a contribué à sa notoriété. Au cours des années 30 il retourne en Grande Bretagne où il devient directeur de production de plusieurs théâtres londoniens et occasionnellement à New York et Paris. A la fin des années 30 il ouvre sa propre maison de costumes employant parfois Erté. Il était réputé pour dépasser les budgets…Remonter
Ernst Stern Ernst Stern (allemand- 1876-1954), d’origine roumaine, il travaille comme décorateur pour divers grands théâtres de Berlin entre 1900 et 1920.Remonter
Dolly Tree Dolly Tree (anglaise-1899-1962) était fille d’une actrice de cinéma, elle devint rapidement connue en faisant des costumes dans les années 20 pour différentes revues de théâtres européens comme Londres,Madrid, Rome, Bruxelles…Elle dessinait aussi pour les Folies Bergère (1919-1929), le concert Mayol et les Ambassadeurs. En 1930 elle travaille pour le cinéma anglais et plus tard pour Hollywood. A travers ses créations pour de grandes artistes comme Jean Harlow, Judy Garland, Lana Turner et beaucoup d’autres encore, elle acquiert une réputation internationale.Remonter
Hugh Willoughby Hugh Willoughby (anglais-1891-1973) est envoyé au front pendant la guerre et est fait prisonnier 2 ans. A son retour, il dessine pour Le Palace à Londres. En 1920 il arrive à Paris où jusqu’à fin 1925 il crée les costumes des revues du Marigny, du Casino de Paris, des Folies Bergère et occasionnellement pour des théâtres anglais. A la fin des années 30 il émigre aux USA et crée sa propre maison de costumes de théâtre à New York.Remonter
Olga Wivdenko Olga Wivdenko (ukrainienne- 1892- 1972 ?), peintre symboliste, peintre d’icônes, décoratrice et écrivain, elle fait ses études à Kiev, sa ville natale, qu’elle complète à Paris, à l’Académie de la Grande Chaumière. Atteinte de tuberculose, elle retourne en Ukraine. Elle revient à Paris en 1919 et travaille comme décoratrice, notamment à la Comédie Française. Elle expose dans les divers grands salons : Indépendants, Automne, Artistes Décorateurs, à l’exposition des Arts Décoratifs en 1925, et à l’exposition internationale de 1937. Dans les années 1920, elle fait partie d’expéditions archéologiques en Bulgarie et en Egypte en qualité de peintre d’icônes. En 1953, elle s’installe en Espagne, présente une dizaine d’expositions personnelles à Madrid et à Barcelone. Elle publie et illustre un album : « Femmes au destin tragiques », écrit des articles dans le journal « Vozrozheniye » (« Renaissance »), et écrit des mémoires : « Le Livre de l’Amour et des sept morts ». Remonter
Freddy Wittop Freddy Wittop (hollandais-1911- 2001) apprend le métier de dessinateur de costumes à l’âge de 13 ans à l’Opéra de Bruxelles. Après avoir travaillé pour plusieurs théâtres belges, il vient à Paris en 1930 où il dessine pour les Folies Bergère de 31 à 36 puis pour différents théâtres à Londres et New York. En 1940 il s’installe à New York. Il prend la nationalité américaine en 42 et s’enrôle dans l’armée. Pendant 8 ans il est danseur professionnel puis à partir de 1958 il reprend uniquement son activité de dessinateur. Il devient l’un des principaux dessinateurs de Broadway, Holliday On Ice et au moins 80 comédies musicales. On dit qu’il a fait environ 50 000 dessins. Il a reçu plusieurs nominations pour Hello Dolly .Remonter
José de Zamora José de Zamora (espagnol-1890-1971) commence chez Paul Poiret pour lequel il va dessiner beaucoup de modèles, que l’on attribuera souvent injustement à Poiret. Dès les années 20, il développe son talent pour le Casino de Paris (20-21), le Bataclan, le Concert Mayol (22-27), le Palace (23-28), le Moulin rouge (24-27) et les Folies Bergère (26-29). Dans les années 30 il retourne en Espagne pour la guerre civile. Il réapparaît en 1940 au Casino de Paris jusqu’en 1961 et au Mogador (47-57). Au milieu des années 60 il retourne en Espagne et se suicide en 71, à la suite de la préparation d’une exposition sur son œuvre.Remonter
ZIG ZIG (français-190 ?-1936), né Louis Gaudin, il commence aux alentours de ses 16 ans en 1922 pour la Cigale.Il travaille longtemps pour le Casino de Paris (25-36) et les Folies Bergère (27-33), notamment en faisant des affiches pour Mistinguett et Joséphine Baker. C’est lui qui a remplacé Gesmar auprès de Mistinguett à la mort de ce dernier.Remonter
Alexandre Zinoview Alexandre Zinoview (russe 1889-1977) avait vite compris que le music-hall devait renouveler ses revues deux ou trois fois par an. Dans les années 20 il travaille pour Le Bataclan (19-23), les Folies Bergère (20-23), la Cigale (22-24) et le Palace (23-25). Après les années 30, il revient à la peinture riche en symboles et bleu de Prusse, influencé par ses amis Picasso et Diego Rivera. Dans les années 50 il s’installe dans le sud de la France et s’adonne à la peinture des paysages des Alpes.Remonter
Autres dessinateurs présents dans la Collection Piollet :

Adrian | Bartoli | Belog | Bérard | Cando | Hadyre | Herbetin | Kainer | Korovine | Hermance Laplace | Luska | Suzanne Mc Clay | Serge Magnin | Mariane Malher | Melallingo | Robert Néron | Opisso | Nina Oulian | Palo-G.Panis | Ada B.Peacock | Peras | Pottier | Renée | Souée | Schouschaeff | Valentine Sonone | Steck | Stern | Valmier | Gérard Vicaire | Viginier | Ted Weidhaas | Cédric Wytz | Yo | Alexei Zaibrow | Zinkeiser

Wivdenko


©2018 Collection Piollet All rights reserved
English Français Japanese